Evénements

05/11/2012

Sleep Art : ibis fait vivre une expérience inédite à ses clients

La famille ibis déploie jusqu’au 23 novembre une opération digitale  inédite dans l’hôtellerie. Les clients sont invités sur Facebook.com/ibis à remporter une nuit exceptionnelle : leur sommeil sera transformé en œuvre d’art par un robot-peintre ! Décryptage en images.

C’est un objet unique qui est venu se nicher au cœur du lobby de l’ibis Styles Paris Bercy. Un robot « artiste » qui, nuit après nuit depuis le 08 octobre, retranscrit sur une toile le sommeil de clients, heureux gagnants de  cette expérience inédite.
Un dispositif sans précédent dans le secteur de l’hôtellerie qui a été imaginé autour d’une opération virale sur les réseaux sociaux.

80 capteurs placés dans le topper
Depuis le 19 septembre 2012, un jeu par tirage au sort permet en effet aux internautes inscrits sur la page Facebook www.facebook.com/ibis de gagner une nuit dans un hôtel  pendant que le robot interprète leur nuit de sommeil. Le dispositif est particulièrement innovant, mais reste invisible pour le « dormeur heureux » : 80 capteurs ont été placés discrètement dans le topper de la nouvelle literie et  enregistrent pendant toute la nuit un certain nombre de paramètres tels que la pression/les mouvements du corps, la température et le son. Une prouesse technologique rendue possible par le département Stratégie Pub et média  en collaboration avec les experts en robotique de la société suédoise Acné et les créatifs de BETC Digital.

Pendant ce temps, le robot s’active et exécute en live son œuvre. La création artistique est ainsi filmée, de la première à la dernière touche de peinture, et est diffusée sur Facebook. Objectif : partager avec le plus grand nombre cette expérience extraordinaire, qui a déjà séduit internautes et journalistes, bloggeurs et nombreux collaborateurs. Si le robot reste à Paris, l’expérience, elle, voyage  à Berlin (du 26 octobre au 11 novembre) et à Londres (du 14 au 23 novembre)  dans des hôtels de la famille ibis. Et pourquoi pas dans d’autres pays, histoire à suivre…